Grossesse et cancer : comment les gérer ?

Attendre un enfant est un passage important dans la vie d’un couple. La détection du cancer pendant la grossesse lors de la visite médicale pourrait être un événement inattendu. Là on parle du cancer futur maman ou le dilemme entre la mère et le bébé. En effet, le traitement nécessaire pourrait être funeste pour le bébé. Le plan de traitement approprié, pour la mère et le bébé, sera en fonction du type de cancer et de l’étape de la grossesse. Une question à traiter : poursuivre ou non la grossesse ? Comment gérer le traitement? Et comment préserver la santé du bébé ?

Peut-on maintenir la grossesse ?

On ne vous exige pas d’interrompre la grossesse, car cela dépend du stade du cancer et de l’endroit concerné. Une concertation avec votre partenaire et l’équipe médicale et aussi de vos proches est nécessaire pour la prise de décision. On pourra envisager de mener votre grossesse à terme si vous êtes à un stade précoce du cancer et ensuite on fera le traitement approprié. Dans la plupart des cas, la chimiothérapie pourrait être réalisée après le premier trimestre de votre grossesse.

Traitements du cancer pendant la grossesse

Les traitements du cancer sont managés par des oncologues, des spécialistes en chimiothérapie ou en radiothérapie et autres traitements médicamenteux. Dans le cas de tumeurs, les chirurgiens proposent l’enlèvement par une intervention. Le type de traitement dépendra de plusieurs facteurs : l’âge du fœtus, le type de cancer et l’endroit, le stade, votre âge et vos préférences personnelles. Pendant la grossesse, la chirurgie est le traitement le plus recommandé. Pour la radiothérapie et la chimiothérapie, elles sont surtout proposées pour préserver la santé du bébé et après le troisième mois de grossesse.

La préservation de la santé du bébé

Après le premier trimestre de gestation, la plupart des chimiothérapies n’atteignent pas le fœtus. Si vous avez décidé de garder votre enfant, les médecins vous proposent des traitements qui vous conviennent pour éviter un accouchement prématuré. Durant le traitement, une équipe pluridisciplinaire est toujours à vos côtés.  N’hésitez pas à poser des questions et de leur faire part toutes vos appréhensions. Par contre, on pourrait vous conseiller d’attendre le commencement du traitement après votre accouchement si votre grossesse est avancée et que votre situation le permet. Pour de cas de force majeure, il arrive de vous proposer de provoquer l’accouchement avant terme afin de poursuivre le traitement le plus tôt possible.

Comment combattre la perte de cheveux due au cancer ?
Ce qu’il faut savoir sur les traitement anticancéreux